Un été chargé

De plus en plus de questions fleurissent sur la publication de Jotunheimen. L’été arrivant, je vais avoir le temps de remettre à plat beaucoup de projets (l’avantage d’être prof). Petit point sur un été qui va être chargé…

Jotunheimen commence à se faire désirer. La fin prochaine de l’histoire fait que la question de la publication revient sur le tapis. C’est une bonne nouvelle, cela veut dire que des lecteurs souhaitent en avoir une version papier ! Si l’histoire en tant que telle sera terminée (et publiée) cet été, la version papier attendra que Nico Archimède termine les couleurs. Et là… On espère fin 2017 mais rien n’est certain.

Parallèlement à ça, il me faudra dessiner la couverture. J’ai déjà en tête ce que je vais faire, donc ça ne devrait pas me prendre trop de temps. Mais ça reste une illustration en A3, avec tous les problèmes que ça pose pour la scanner !

Comme à mon habitude, j’écrirai certainement une analyse après coup du projet. Après tout, il aura mis 3 ans à se terminer, ça vaut bien un retour en arrière… Revenir sur ses objectifs initiaux et voir de quoi on a accouché…

Afin d’éviter une pause trop longue entre deux projets, je travaille sur ma prochaine BD, La Prépa. J’accumule les recherches de personnages et la première version du scénario est écrite. Cet été, je voudrais terminer une mouture finale afin de la faire relire et corriger.

J’essaie aussi de travailler en amont sur les décors de la BD que je modélise en 3D (j’en reparlerai certainement ici).

J’ai commencé à toucher au storyboard. Pour le coup, c’est vraiment le projet de mon été. Boucler le scénario pour pouvoir démarrer la BD au premier septembre. En termes de communication, publier la première planche à la rentrée des classes (alors que je parle de l’année scolaire en classe prépa) serait un beau coup ! Mais ça fait un peu court… Va falloir bosser dur !

Dans la même veine, je voudrais remodeler le design du blog pour l’adapter à ma nouvelle BD. Et, pour une fois, mettre la nouvelle version en même temps que la première page…

Côté littérature, j’aimerais auto-éditer un recueil de mes nouvelles cet été. J’hésite encore un peu mais l’idée est lancée. En termes de dessin, cela me demande de réaliser une couverture. Je n’ai aucune idée de ce que je vais faire pour le moment…

J’intercalerai entre les nouvelles des haïkus illustrés. Mes premiers essais sont sympas. Je pense que je vais prendre plaisir à faire ça.

Enfin, je ne peux que vous inviter à me suivre sur Instagram. J’y publie beaucoup de dessins, crayonnés, recherches que je ne montre nulle part ailleurs.

En terme d’illustrations, je vais continuer à dessiner Laura même si, logiquement, on va migrer tranquillement vers Chloé et Marion, mes deux héroïnes de La Prépa. J’espère qu’elles vous plairont aussi, même si Marion n’est pas censée être sexy (mais Chloé oui, je vous rassure !)

J’ai aussi comme projet de dessiner, en animaux, des joueurs de NBA. J’adore le basket américain et j’avais déjà réalisé Nicolas Batum. Cela pourrait me permettre de toucher un public plus large. À voir, car je ne peux pas trop me disperser non plus…

Bref, plein de choses pour m’occuper ! Je commence aussi à avoir envie de faire dessiner un de mes scénarios par quelqu’un d’autre. Ça me permettrait d’éviter de ne publier qu’une histoire tous les 3 ans…

La Prépa – Scénario #1

Écrire un nouveau projet est un moment particulièrement excitant. L’histoire se crée au fur et à mesure, les personnages se construisent… L’idée de départ, souvent ténue, prend corps et se développe. C’est vraiment le moment que je préfère dans la création. Autant prendre le temps d’en parler, non ?

Note : Tous les documents présentés dans l’article ne spoilent rien de l’histoire. Certains éléments du scénario qui sont indiqués ont parfois été modifiés ou supprimés.

La création d’une histoire démarre toujours sur une idée. Ça peut être une univers (« tiens, j’ai envie d’écrire de la SF ! »), une inspiration (« Lapinot, c’est trop bien, je veux faire pareil ! »), une anecdote glanée… Ou sa vie personnelle. Comme pour beaucoup de mes projets, La Prépa a une histoire tumultueuse. Continuer la lecture de « La Prépa – Scénario #1 »

Recomposer la planche

Ma dernière planche a eu droit à un traitement particulier de recomposition des cases. Petite étude de cas avec la page 55 sur comment équilibrer sa planche.

La planche 55 montre Laura au sol, blessée, et Alexis s’occupant d’elle. Elle manque forcément de mouvement et il fallait varier les plans pour animer l’ensemble. Voilà à quoi ressemblait la première version :

Continuer la lecture de « Recomposer la planche »