William Lee

Depuis 2013, un auteur trace sa route sur BDAmateur.com. Il publie une bande-dessinée, « Une bible et un flingue », qui s’est vite faite repérer par son dessin réaliste travaillé et son univers post-apocalyptique. Au bout de tant de mois de travail, il était plus que temps que de l’interviewer pour savoir ce qui avait bien pu le pousser dans un projet aussi ambitieux.

williamlee_2 Continuer la lecture de « William Lee »

We do BD 2015, le compte-rendu

Le We Do BD a eu lieu les 10 et 11 octobre. Successeur du Festiblog (créé il y a 10 ans), il était destiné à professionnaliser l’événement. Pour le coup, c’est réussi puisqu’au lieu d’être sous des tentes dans une rue, le festival avait lieu au Carreau du Temple, une grande halle plus adapté à l’accueil d’un événement tel que celui-là.

wedobd

Pour la troisième année, je suis donc parvenu à être invité au Festiblog grâce à une communauté. Après avoir squatté chez 30 jours de BD (RIP) et Webcomics, c’est donc le Culture Zine qui m’a accueilli en son sein. J’y officie avant tout comme maquettiste et chroniqueur BD (même si j’ai un peu dessiné dans les trois premiers numéros). J’étais ainsi bien entouré de Dubatov, Morgan The Slug (avec un tout nouveau blog) et Le Pueblo.

Le We Do BD, bien que changeant de nom, proposait avant tout les mêmes têtes. Ainsi, de nombreux blogueurs étaient invités, même s’ils n’avaient rien fait depuis 2 ans. Une attitude payante dans le sens où du monde s’était déplacé pour les voir. Cependant, le manque de renouvellement du panel d’invités est inquiétant pour la suite. Car le public était globalement le même que lors des précédentes éditions. Ainsi, en dédicace, j’ai retrouvé les mêmes personnes qui venaient me demander un dessin, deux ans après ! Des habitués qui regrettaient la pause de 2014 sans Festiblog.

On remarquera que le We Do BD revendique 8500 visiteurs ce qui est un peu étrange puisqu’ils comptent 5000 entrées le samedi et 3500 le dimanche. Or, l’entrée étant libre, les gens entrent et sortent. De plus, beaucoup viennent samedi ET dimanche. Bref, les chiffres sont à relativiser. En habitué des Festiblogs, j’ai eu l’impression qu’il y avait autant de monde que d’habitude et mes compères avaient le même sentiment. Ça reste beaucoup et le Festiblog n’a pas périclité suite à sa pause en 2014, c’est ça la bonne nouvelle.

Un dessin réalisé pour Akths
Un dessin réalisé pour Akhts

Le changement de nom de la marque, pourtant porteuse, « Festiblog », vient de l’idée que le blog BD est mort. Dans les faits, je suis assez d’accord et je l’ai dit suffisamment ici. La dilution des publications dans divers sites et réseaux sociaux (tumblr, instagram, facebook, twitter, etc.) fait que l’intérêt d’un blog est plus limité. En tant que dessinateur amateur, je trouve cela épuisant de devoir faire sa promotion un peu partout pour exister et j’ai bien du mal à être efficace dans cette quête éperdue de visiteurs.

Ainsi, le We Do BD encourage et promeut le numérique : tablette graphique, jeux vidéo et animation sont à l’honneur. Pour ma part, je revendique un dessin à l’ancienne et me sens en total décalage avec cette orientation. Mais beaucoup de blogueurs aiment faire des gifs animés, des petites animations, du pixel art ou des mini jeux vidéo. Cette orientation du festival est cohérente, mais risque à terme de fragiliser une communauté pas si énorme que ça. Car les gens que j’ai pu voir en dédicace étaient avant tout attirés par la gratuité : entrée libre et dessin sur feuille volante (ou carnet personnel).

Le festival s’est aussi échiné à animer la scène. Pour cela, c’était assez impressionnant de voir une scène en permanence occupée par des jeux (plus ou moins pertinents), des présentations ou des débats. Mais au bout de deux heures, j’avais la tête en vrac à force d’entendre le micro en permanence. Quelques pauses auraient été salutaires. Mais vu le monde qui se pressait devant l’estrade, c’est aussi un pari payant.

Le festiblog a donc évolué sans réellement changer dans son fonctionnement de base (même auteurs, mêmes dédicaces libres avec sujets débiles). Mon seul regret est que leur annonce d’inscription possible comme « blogueur inconnu » sur leur site a été une vraie poudre aux yeux. Le festival s’est professionnalisé et investit donc sur des valeurs sûres. On peut le regretter, mais c’est tout à fait logique, le but étant d’attirer le plus de monde possible.

Tout cela m’a amené à des questionnements sur ma façon de gérer le numérique. À suivre cette semaine : Les réseaux sociaux et moi.

Festival de Gretz-Armainvilliers

Affiche_festivalBD

Je serai demain, toute la journée, au Festival de BD de Gretz-Armainvilliers (77) avec le CultureZine. L’invité d’honneur (qui réalise l’affiche) est Boutanox, qui dessine aussi dans le Culture Zine et dans plein d’autres trucs !

Plusieurs catégories de bandes dessinées seront présentées : mangas, histoire, comic’s,etc, avec :
– des animations
– des séances de dédicaces
– des expositions
– un concours de dessin organisé par la SNCF, visant à faire participer les auteurs intéressés. Après un vote du public, le gagnant se verra remettre un prix : voyage en TGV, 1ère classe avec visite du Musée de la BD à Bruxelles
– des tables et des panneaux pour donner libre cours à l’inspiration des visiteurs pour la création de « bulles »

Le train de la BD, le samedi 7 mars, au départ de Magenta, avec présence d’auteurs pour dédicace sur les BD offertes par la SNCF.

Je prends bien le train à Magenta (en fait, c’est le RER E). Je ne sais pas à quelle heure part ce train de la BD, mais je vais me cacher dans un coin pour corriger mes copies…

Publication Eveil des Sens

promo

Le bon à tirer est arrivé, c’est parti pour la commande des livres de L’éveil des sens. C’est toujours un grand moment que de recevoir l’un de ses livres. Je commence à avoir une petite collection chez moi avec pas moins de 9 livres réalisés !

Vous pouvez toujours pré-commander en remplissant le petit formulaire à droite.

 

Caractéristiques du livre

 

Format carré 15×15 cm, noir & blanc
62 pages
Couverture souple couleur
Prix : 10,00 € pour une remise en mains propres sur Paris
12,50€ pour un envoi postal en France métropolitaine

Je vais envoyer un mail aux personnes qui m’ont commandé le livre pour leur donner la marche à suivre. Vous pouvez également l’acheter directement sur le site de The Book Edition en cliquant ICI.

promo2

Blog Brother

LogoBlogBrother_new

Depuis janvier 2011, j’anime en compagnie d’Eric the Tiger un blog de critiques de bande-dessinées nommé BlogBrother. Cela nous a permis de partager notre avis sur plus de 600 titres. Notre complémentarité en termes de lectures permet de balayer un large plan de la bande-dessinée, même si le franco-belge (au sens de francophone) reste largement surreprésenté.

Suite à l’arrivée de publicités intempestives sur Over-Blog, nous avons décidé de déménager le site et de le développer sur notre propre hébergement. Il vous faudra donc changer votre flux RSS ou votre favori. Désormais, Blog Brother se lit ici :

www.blogbrother.fr

Outre les problèmes de publicités, l’évolution est aussi naturel que lors de mon passage d’Over-Blog à Belzaran.fr : une envie d’indépendance et de souplesse. Ainsi, fort de mes progrès en CSS, j’ai forgé un thème hérité du White Rabbit développé pour Belzaran.fr. Le site reste en construction, mais est suffisamment avancé pour être publié.

De meilleurs référencement et navigation

Le fait d’avoir un nom de domaine nous permettra ainsi d’avoir un meilleur référencement. De même, le plugin Related Posts est parfaitement adapté. Il proposera automatiquement des œuvres des mêmes auteurs ou des critiques des autres tomes de la série en fin d’articles.

Concernant l’importante base de données, elle ne sera pas transférée afin de pouvoir repartir sur de nouvelles bases. Les anciens articles seront progressivement intégrés, quand nous n’aurons rien à publier par exemple.

Une page Coup de cœur a été ajoutée. Elle permet au lecteur en un clic de voir tous nos livres cultes !

Aujourd’hui, un article inédit consacré au quatrième tome de Blast a été publié. Pour l’occasion, les trois premières critiques sur les tomes précédents ont également été ajoutées.

Blast, T4 : Lire la critique par Eric the Tiger

Je n’ai plus qu’à vous souhaiter une bonne lecture !