Hommage à Sokal

Hier, Sokal est mort. Avec sa série Canardo, il a été d’une grande importance dans ma maturation en tant que lecteur de bande-dessinées. C’est un découvrant dans la bibliothèque de mon père ce genre d’ouvrages que je suis passé de lecteur enfant à lecteur adulte. Que j’ai continué d’être un lecteur de BD. J’ai toujours adoré l’univers noir des premiers Canardo, puis apprécié l’humour plus débridé de la seconde partie.

Cela faisait longtemps que Sokal avait délaissé le dessin sur la série. Dans les derniers albums, c’était même son fils qui s’occupait des scénarios. Je retiendrai également sa série Kraa, la dernière où il y mit toute son énergie d’auteur complet.

Sokal a bien évidemment eu une influence majeure sur le fait que je dessine mes BD en animalier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.