C’est la fin

Après 3 ans de travail, Jotunheimen s’achève. Bien sûr, il me reste encore à préparer la mise en page pour la version papier (avec le dessin de couverture notamment…).

J’ai un pincement au coeur, un accès de nostalgie, mais une véritable envie de me tourner vers autre chose, notamment techniquement. J’ai hâte de brader la plume contre le pinceau et de réaliser mes planches en couleurs directes. C’est un nouveau défi et cela permet de faire le plein de motivation !

Merci à vous tous d’avoir lu cette histoire jusqu’au bout. Vous êtes de moins en moins à me lire mais j’aime à penser que vous êtes de plus en plus fidèles.

8 pensées sur “C’est la fin”

  1. J’ai pas laissé beaucoup de commentaires pendant la réalisation de cette histoire.
    Le pari est réussi. J’aime beaucoup la fin.
    Ça a été rondement mené et les personnages sont attachants.
    Avec la belle mise en couleur de Nicolas, cela va bien claquer.
    Bravo à toi.

  2. La randonnée est un sport lent. Donc trois ans pour parcourir la Norvège, c’était le bon rythme, à raison de deux planches par mois. Merci pour ce voyage.
    Au final, c’est une belle histoire : belle à suivre et belle à regarder. Je la préfère en noir et blanc, car je trouve que les paysages de montagne sont plus remarquables par la forme que par la couleur ; mais à chacun ses goûts.
    Quelque chose me dit que nous ne saurons jamais si Alexis a revu Laura en Écosse. Nous les quitterons donc sur ce dernier regard dans le vague. Quand un auteur n’a plus envie de faire évoluer des personnages, il ne doit pas se forcer : rien de pire qu’une BD qui sentirait la corvée. À présent, place aux girafes ! Et aux lapins aussi, tout de même ?

  3. J’aime beaucoup la dernière case – je trouve le regard de Laura très réussi, ainsi que l’oiseau qui s’envole… Tu parles d’accès de nostalgie, et c’est exactement ce que je ressens à lire cette dernière planche… Trois ans déjà!
    Pour la page de couverture, en tout cas, tu en as déjà la moitié de préparé!
    Merci pour cette histoire que j’ai beaucoup apprécié, qui m’a fait revivre mon voyage en Norvège… Un pays magnifique, que je recommande vivement aux gens de visiter!

    En espérant avoir autant de plaisir à lire La prépa! :)

  4. Je te comprend. Difficile d’abandonner des personnages, excitant d’aborder une nouvelle BD, de nouveaux thèmes et personnages !
    En tout cas, merci pour ce beau voyage.

  5. Passant de case en case, de bulles en bulles me voilà sur ce rivage… Bref, je découvre un peu plus… Je ne sais pas s’il y a de moins en moins de lecteurs et si les autres sont de plus en plus fidèles… je fais mentir les premiers -) et augmenter les seconds -)…

  6. C’est Larcenet qui compare toujours ses créations avec une grossesse. Une fois l’accouchement fait, il a toujours un baby blues.
    La grossesse de Jotunheimen ayant duré trois ans il est normal que le blues soit conséquent.
    A+

    GP.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *