Sur la ligne de crête

page38_encree_SD

C’est la rentrée des classes et donc Jotunheimen revient aussi. Il est temps d’arrêter de glander et d’avancer l’histoire. En gros, on est à mi-parcours, on enclenche le climax.

5 réflexions sur « Sur la ligne de crête »

  1. Alors soit elle se dit: « ce mec est un boulet, il n’a pas l’air très heureux et en plus il n’a rien d’un randonneur, qu’est-ce que je fous avec lui ? » ou alors « Ce type est très mystérieux et cela lui donne un charme fou, je veux en savoir plus sur lui, j’ai bien fait de l’accompagner… »
    Du coup, j’attends la suite pour savoir, mais comme elle m’a l’air d’être une fille bien, je penche pour la deuxième hypothèse. ;-)

      1. Ah oui, ça peut le faire aussi, elle a un côté grande sœur… Mais s’il doit y avoir une histoire d’amour, il faudra que les personnages sortent de leurs rôles respectifs, pour le moment elle le materne et lui se laisse consoler de sa mélancolie par sa présence et son aide, c’est chouette, mais leur relation s’annonce dès lors compliquée sur un plus long terme. Mais j’imagine qu’elle saura également lui montrer une certaine fragilité et qu’à ce moment là, lui saura la réconforter à son tour…
        En tout cas, à lire tes différentes BD, on entrevoit aussi l’auteur et les relations qu’il entretient avec les femmes… ;-)
        En tout cas, c’est toujours un plaisir de lire tes planches !

        1. A voir comment tu veux à tout prix une histoire d’amour dans cette BD, on entrevoit le lecteur et les relations qu’il entretient avec les femmes… ;)

  2. Joli! On l’avait attendu! Bon, on patiente toujours pour savoir quand ça deviendra chaud, mais… :)

    Au fait, juste une petite remarque: dans la première case, je pense qu’on dit « on n’a plus que… »

    Bonne rentrée!

    1. C’est quand même marrant cette obsession de vouloir qu’un homme et une femme doivent forcément se mettre ensemble… :P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *