Journal d’un confinement – Jour 36

Vivement la reprise des cours… Ou pas.

Comme vous avez été sages, vous avez droit à un dessin supplémentaire :

Étant donné les remarques freudiennes que j’ai pu avoir hier en dessinant ma mère en koala (ce qui est le cas depuis 10 ans), j’imagine que vous allez pouvoir vous en donner à cœur joie pour ce dessin…

6 réflexions sur « Journal d’un confinement – Jour 36 »

  1. Je ne me sens pas visée du tout.

    Par contre la vraie question : tu as accepté alors ? (en vrai, je ne veux pas savoir!!!! Nein, nein, nein!!!)

      1. Tu m’étonnes.

        C’est déjà arrivé dans la réalité que certaines de mes amies se voient proposer des relations tarifées.
        A l’époque, elles habitaient dans le quartier des prostituées. Ce genre de proposition est survenu quand elles attendaient dehors leur copain ou que des copines viennent les chercher pour une soirée.

        Mais autant dire qu’elles l’avaient clairement mal pris (je l’aurais aussi mal pris, clairement), parce que de ce qu’on voyait des prostituées, elles étaient habillées de façon hyper vulgaire. Alors que mes amies, soit c’était de l’habillage sexy, soit “normal”.

        Du coup, leur réaction c’était plutôt : il m’aborde parce que j’ai l’air vulgaire ou quoi ?

        1. Je pense que dans ces cas-là, deux choses jouent : le fait que le quartier soit celui des prostitués, donc des hommes cherchent activement dans ces rues-là. Ensuite, une fille qui attend un soir sur un trottoir, dans l’inconscient collectif…

Répondre à petitelune Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *