Alpha Omega

Sur le site BDAmateur, un projet impliquant nombre de ses membres ne laisse personne indifférent. C’est comme si la Dream Team du site se réunissait autour d’une bande-dessinée à la personnalité affirmée. Il me fallait savoir comment le scénariste du projet Alpha Omega était parvenu à réunir trois des meilleurs dessinateurs du site orange. Un moyen de s’apercevoir combien l’effervescence des communautés, fanzines et sites web confondus, ont permis à ce projet de naître.

NäamlockPeux-tu te présenter en quelques mots ?

Bonjourno les amigos, je m’appelle Näamlock, j’ai, grosso merdo, 37 ans… Je suis muni d’un pénis ce qui, techniquement, fait de moi un homme.

In Real Life, je suis câbleur/ magasinier exercant mon métier dans une petite boîte spécialisée dans les systèmes GPS, etc. Bref, rien de très excitant pour toi ami lecteur, j’en conviens… Je vais faire court sur ce point et arrêter de t’embêter avec des banalités.

Pourquoi le pseudo Näamlock ?

En fait, c’est une déformation du commissaire Van Locke, le sketch des Robins des bois… Le perso est con à mourir, c’est vraiment hilarant (je recommande l’intégrale des Robins lorsqu’ils sévissaient sur la chaîne Comédie (ça doit ce trouver facilement sur YouTube, et puis il y a le DVD florilège de sketchs, un must-have…).

Bref, à la base, c’était le nom d’un perso que j’avais créé, une sorte d’hippocampe anthropomorphe (qui, avec le temps, a dévié graphiquement vers le canard). C’était un scénar’ de SF complexe, l’univers était constamment altéré d’une case à une autre avec des phases de transitions. Bref, un gros défi graphique. De quoi s’arracher les cheveux !

Peux-tu nous présenter le projet Alpha Omega dont tu es le scénariste ?

Il s’agit d’un recueil d’histoires fantastiques dessiné par Jekyll, Yas Munasinghe et Zeddero (l’album contient 4 histoires pour être exact).

J’avais envie de rendre hommage aux séries diffusées dans l’émission Temp-X, séries qui ont bouleversées mon enfance : La Quatrième Dimension et Au-delà du Réel. J’étais à la fois terrifié et attiré par ces programmes (peut-être étais-je aussi terrifié par les frères Bogdanoff qui présentaient l’émission bien qu’ à l’époque, leurs faciès ne méritaient pas les moqueries. Note à moi-même : je me demande si leurs zgegs ont subit ce type de dégénérescences… Le menton n’est probablement que la partie visible de l’iceberg).

« Un récit misanthrope »

C’est un projet qui murit en moi depuis très longtemps, je l’avais déjà évoqué à l’époque du collectif Nawak (2007) lors d’une soirée entre potes BDA (ndlr : BDA désigne le site BDAmateur)

Alpha Omega CoverL’album sera proche du A4, avec couverture cartonnée. Les planches seront imprimées dans un noir et blanc élégant pour appuyer la noirceur des récits et garder l’aspect des séries que j’évoque plus haut (les récits de l’album sont clairement misanthropes… personnellement, je vois une sorte de connexion entre ces 4 histoires. Elles seront placés chronologiquement dans l’album)

Je m’explique : Alpha Oméga débute par un récit faisant office de genèse, on poursuit ensuite l’exploration du péché humain au détour d’un récit ce déroulant lors de l’ère Victorienne. L’album enchaîne ensuite sur un présent alternatif faisant office d’Apocalypse et conclut le voyage au purgatoire.)

Ce sera au minimum un 60 pages. Pour être honnête, on a du élaguer le script. L’album contenait 2 récits de plus, mais on a décidé de garder le meilleur afin de livrer un album au prix abordable.

Comment as-tu choisi les trois dessinateurs ?

Je pense que l’harmonie est essentielle sur un projet de cette envergure, c’est pourquoi j’ai demandé à 3 amis de le faire… Mais je n’ai pas choisi trois amis au pif.

Sachant que l’album était prévu en noir et blanc, il fallait choisir ceux qui excellent au niveau de l’encrage mais qu’ils aient également un vrai sens de la mise en scène… Il y a dans cet album une réalisation très cinématographique… Pour l’anecdote, la team de départ était JulienD, Yas et Zeddero… Le projet avait été accepté par l’éditeur, mais Julien n’a pas souhaité continuer. Il avait ses raisons et je respecte sa décision… J’ai décidé de lui dédier l’album afin qu’il reste attaché d’une certaine manière au projet.

Mise en scène cinématographique et encrage de haut niveau

Entre temps, j’ai rencontré Jekyll en chair et en os (et en cheveux) au festival de Lille comics. J’ai ressenti une alchimie parfaite avec ce mec, très à l’aise, j’avais l’impression d’être pote avec lui depuis toujours.

Pour parfaire le tableau, on est tout les deux fans de films bien déviants ce qui facilite la chose, et son album Globule que j’ai pu me procurer sur place est un chef-d’oeuvre. Je pèse mes mots, c’est pas du léchage de sexe, c’est vraiment un coup de cœur… Pour faire court, l’album est beau d’une force énorme, tant au niveau de l’encrage que de la colo. Et il y a un travail incroyable sur le dynamisme. Cet album me fout une banane pas possible, c’est vraiment un plaisir de lecture… Pour moi, ça ne faisait pas un pli, il était l’auteur parfait pour succéder à Julien, avec son style cartoonesque.

Leurs styles sont très différents, non ? C’était voulu par rapports aux différentes histoires ?

YasC’est plus compliqué car l’album s’est fait sur le long terme… Il contient ZAR que nous avions, il y a quelques années de cela, auto-édité avec Yas, puis publié dans le fanzine Mondo Bizarro. Lulu.com, l’imprimeur, a eu la magnifique idée d’arrêter le format paysage dans ses productions, du coup c’était une façon de poursuivre sa publication et de participer au fanzine de notre ami De Gornow… ZAR correspondait parfaitement à la thématique de l’ouvrage (ndlr : l’arrêt de ce format paysage chez Lulu a mis fin à mes ouvrages des 23 heures de la BD également…).

Je tiens à préciser que l’histoire a été remonté pour l’album de façon à coller au format A4, je pense que c’est bénéfique pour le récit. On a enlevé des plans superflux, on gagne clairement en fluidité, sans toutefois le dénaturer. ZAR a toujours cet aspect contemplatif d’horreur poétique .

Pour Le Collectionneur, il s’agit, sans être péjoratif, d’une sorte de commande… Zeddero souhaitait participer au numéro steampunk de Ganesha, donc, c’est lui qui est venu à moi… Cette histoire était à l’origine publiée en couleur (avec notre pote Rudy Crus à la colo, qui a fait un taf de titan en trop peu de temps, une performance incroyable, même si le rendu papier est malheureusement plus sombre que prévu. Ce mec est une brute, il ira loin).

Une version longue au scénario plus approfondi.

Le Collectionneur offre dans l’album une version longue de l’histoire car nous étions limité en terme de planches et nous avions privilégié la partie action pour le fanzine (mais on avait toute la mythologie en tête lors de sa réalisation.). La version longue offre un approfondissement scénaristique permettant de saisir l’histoire en totalité (la chute pouvait sembler abrupte et incompréhensible dans la publication d’origine).

Pour la partie récup’, on a fait le tour, mais je rassure le lecteur qui aurait déjà lu ces histoires, il s’agit de versions améliorées et surtout il ne s’agit que d’un quart de l’album.

jekyll2

On passe aux gros morceaux scénaristiques :

Harmony-125 : je l’ai, pour répondre à ta question, proposé automatiquement à Yas comme une évidence car je pense que son style sied parfaitement au script, à mon humble avis, quand vous allez lire ce truc, vous allez vous prendre une baffe graphique.

Alpha Oméga : Je l’ai écrit en pensant à Zeddero qui n’avait pas le temps bien qu’intéressé (notamment à cause de son environnement, une sorte de Venise fantomatique), puis Towy a accepté le projet, il a fait quelques recherches graphiques, mais ne m’a jamais proposé de planche pendant un an. Je l’ai ensuite proposé à JulienD pour l’album qui a réalisé un bon tiers du script, si mes souvenirs sont exacts, avant son départ, pour au final échouer dans les bras de Jekyll comme je l’expliquais plus haut.

On a prit la décision de réaliser des couvertures intercalaires (à la façon des vieux comics d’horreur) entre chaque histoires pour assurer une transition moins brutale entre les différences de style.

alphaomega2Pourquoi ne pas avoir dessiné toi-même une des histoires ?

J’ai des problèmes de tendons chroniques depuis la colorisation de mon album solo MEUH et mon métier n’arrange pas les choses avec le sertissages de câbles.

Au-delà de ça, je sais reconnaître quand un mec est plus balaise que moi, et c’est le cas des trois dessinateurs de cet album. C’est un honneur pour moi de voir ces mecs dessiner mes scénars… En fait, j’ai l’impression d’avoir composé quatre morceaux qui tournent sur trois accords tout con et soudain t’as des mecs comme Hendrix, Prince et Nuno Bettencourt qui accepte de s’occuper des arrangements et de l’interprétation… J’aurais tort de vouloir me la jouer solo, non ?

Vous avez été signé chez Y.I.L Editions…

Ce fut compliqué, parce qu’on est tombé dans une période de modifs internes chez l’éditeur, du coup on allait signer chez Spl’art mais on a fini par s’arranger avec YIL.. Yanouch est un éditeur qui sait être à l’écoute de ses auteurs, j’espère que l’on sera à l’hauteur de ses espérances.

Y.I.L signe massivement les auteurs du site BDAmateur. Cela ne risque-t-il pas de marquer un peu votre projet du sceau made in BDA ?

BDA est une communauté que j’aime sincèrement, c’est là d’ou je viens donc, on ne va pas mentir sur le contenu : oui, Alpha Oméga c’est de la BD de BDA et je serai très fier que l’album soit étiqueté BDA…

Qui peut se vanter d’avoir atteint le paroxysme de son art ?

Allez jeter un oeil sur le catalogue de Y.I.L : penchez-vous sur les albums de Gel Weo, Pain(t), Xenoïde, Nicolas Archimède, Jolamouche, Zeddero, etc. C’est de la BD de BDA… Il y a tout même de sacrées propositions artistiques dans le tas. Sur BDA, il y a de tout les niveaux, on y va pour apprendre et s’entre-aider… Qui peut se vanter d’avoir atteint le paroxysme de son art ? Pas moi… J’estime qu’on peut toujours apprendre des autres, du débutant jusque celui qui atteind une certaine maîtrise.

L’éditeur a aussi de beaux projets qui ne sont pas BDA, je pense notamment à MONSTERS? de Paskal Millet, Joe Skull de Joe Skull, entre autres… Y.I.L est en pleine expansion, je pense que c’est une erreur de le réduire à BDA.alphaomgea1

Vous allez tirer à combien ?

Premier Tirage à 50 exemplaires.

Comment gères-tu tes dessinateurs ?

En général, j’envoi mes scripts aux dessinateurs puis on en discute entre auteurs, pour bien ce comprendre. Ils ébauchent un storyboard que je valide ou demande à modifier mais j’essaie de leur laisser un maximum de liberté artistique.

On passe ensuite aux crayonnés puis l’encrage (que je valide ou demande à modifier). On peut aussi alterner le montage des cases après finalisation, rien n’est figé. Parfois, il arrive que certaines idées de réal’ ne fonctionne pas lors de la finalisation… Il faut alors se remettre en question et trouver une meilleure alternative.

Il m’est arrivé de faire des modifications de dernière minute, il y a peu (mais celles-ci ne perturbent en rien le storyboard déjà validé).

Zeddero

As-tu d’autres projets dans les cartons pour l’édition ?

De l’édition : pas pour le moment.

De l’auto-édition, a priori plus jamais mais comme on dit, il ne faut jamais dire jamais, alors qui sait… Sinon, il n’est pas impossible que je reprenne les crayons pour bosser sur un nouvel épisode de Star Ride la fameuse série de MypreciousNico… On en parle, c’est dans l’air, j’espère que ça ce fera…. Nico m’a fait découvrir la saga cinématographique Star Trek (je ne connaissais que vaguement la série originelle) et j’adore (même certains opus reconnus honteux par la fanbase !). Mais de la à l’éditer, non, je ne crois pas, ce sera vraiment pour le plaisir.

Participes-tu à des collectifs ou des fanzines ou des magazines ?

J’ai signé récemment une illustration pour l’album Le retour de Satan de Gornow. Je participe au Loboto’zine de temps en temps. Sans oublier Trash’em qui ce prépare à sortir son ultime numéro (le contenu est prêt, mais pour l’impression, je n’ai aucune info).

Cite tes trois auteurs BD de référence.

Moebius (et Jodo par extension, ouais je triche mais le premier tome d’Alef thau avec Arno au dessin m’a marqué au fer rouge quand j’étais gamin), Régis Loisel et Arthur Qwak.

Cite trois blogs de BD que tu aimes particulièrement.

je ne suis pas très blog mais les 3 qui me viennent tout de suite à l’esprit sont Mata, Cryptobiose Névrotique et Nawak.

Un petit mot pour la fin ?

« Nous sommes transportés dans une autre dimension, une dimension faite non seulement de paysages et de sons, mais aussi d’esprits. Un voyage dans une contrée sans fin dont les frontières sont notre imagination : un voyage au bout de ténèbres où il n’y a qu’une destination : la 4ème dimension « 

Pour aller plus loin :
Y.I.L éditions
Globule l’extraterreste, par Jekyll
Mondo Bizarro, fanzine SF, horreur, fantastique
Ganesha, fanzine par l’association 92 bulles

6 réflexions sur « Alpha Omega »

  1. Toujours extrêmement intéressantes tes interviews, je découvre à chaque fois de nouveaux auteurs et leurs blogs, et puis j’aime ressentir cette passion commune qui nous anime (nous les blogueurs BD) et qui nous pousse à noircir des pages avec de l’encre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *