Bilan 2019 – Statistiques

C’est l’heure des bilans. Comme chaque année, on commence par les statistiques. Pas de grand changement à signaler en 2019, année avant tout de continuité dans mes projets.

Comme souvent, il est assez difficile d’estimer mon nombre de lecteurs étant donné le nombre d’endroits où je poste mes BDs. À ce jour, je limite le tout à mon blog et le site Amilova et le forum BDAmateur.

Sur le blog, je suis autour de 40 visiteurs journaliers. C’est à peu près stable depuis 2014/2015. Quand je publie un article, une centaine de visiteurs passent sur le site. Là aussi, c’est assez constant.

Concernant Amilova, on m’annonce 35 visiteurs par jour. Sachant que je ne publie qu’une ou deux planches par mois, Ce n’est pas si mal. Comme pour le blog, en cas de nouvelle planche : 100 visiteurs. Pour information, c’est moins que Jotunheimen qui tourne à 53 visiteurs par jour.

Sur BDAmateur, je n’ai absolument aucune statistique. Comme ceux qui sont sur le site sont des dessinateurs BD également, j’attends avant tout des commentaires, des conseils, des remarques.

En bref, aucune envolée en termes de popularité cette année, mais je n’ai pas cherché particulièrement à ce que ce soit le cas.

Depuis le pic de 2019, la fréquentation est relativement stable.

Les réseaux sociaux

Si Twitter et Facebook sont en stagnation, Instagram progresse. C’est logique, j’y suis beaucoup plus actif.

De façon à me déprimer un peu, le réseau social où je réussi le mieux est… Tumblr. Complètement en perte de vitesse depuis des années, j’y ai un blog de citations d’élèves. Je m’y connecte une fois par mois à tout casser, n’y ait que très peu d’activités et il ne cesse de grandir tranquillement… 553 abonnés à ce jour.

Cette année 2019 a été pour moi l’occasion de faire du ménage dans ces réseaux sociaux. Ainsi, sur Instagram, je ne suis plus que des artistes peintres, dessinateurs et auteurs de BD. C’est assez passionnant et inspirant. J’ai découvert de nombreux peintres notamment, abstraits ou de paysages. Pour mes propres publications, je reste un peu dubitatif. Des gens regardent mes dessins ou mes peintures et après ? Sauf si d’un coup mon lectorat explosait, je reste sur ma faim. Les gens qui interagissent sont rares et sont souvent des gens que je côtoie ailleurs, sur les forums par exemple.

Extrait des images enregistrées sur mon compte Instagram

Sur Twitter, je ne suis plus personne sur ce sujet, mais uniquement sur d’autres domaines. Twitter est trop politique, il me donnait parfois une mauvaise image d’auteurs et tout ce qui m’intéresse, c’est leur œuvre, pas ce qu’ils pensent. Cela ne m’empêche pas de publier mon actualité sur tous les réseaux sociaux bien évidemment.

Sur Facebook aussi j’ai fait du tri, ne gardant comme auteurs de BD que ceux avec lesquels je veux interagir, notamment les copains du forum BDAmateur. Cela m’évite d’avoir trop de doublons notamment avec Instagram.  J’ai supprimé plusieurs de mes sous-pages (entre autres celle de BlogBrother, mon blog de critiques BD). C’était un peu lourd à gérer et ces pages n’avaient que peu d’abonnés. Je n’ai gardé que celle de La Prépa, car j’ai quelques personnes qui suivent cette page sans suivre la page Belzaran.

Pour finir, j’utilise Flickr et DeviantArt pour trouver des références photo pour mes peintures. J’y suis des photographes, professionnels ou non.

Extrait de mes favoris sur Flickr.

Rien de bien nouveau à signaler cette année. Après une année 2018 où l’enthousiasme pour Instagram m’avait porté, je suis retombé dans une routine (et une déception ?) envers toute cette masse sur internet. Comment s’y retrouver et s’y montrer ? Au final, si j’utilise beaucoup tous ces réseaux sociaux pour m’y montrer, c’est avant tout leur possibilité de découvrir des artistes qui m’intéresse aujourd’hui.

On se retrouve très bientôt pour le point sur les bande-dessinées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *