Jotunheimen

Après avoir publié plusieurs teasers sous forme d’illustrations depuis un mois, il était temps que je vous présente Jotunheimen, mon dernier projet en date. S’inscrivant dans la lignée de mes autres bande-dessinées, il s’attaque une nouvelle fois à mon sujet de prédilection : qu’est-ce qu’être un homme ?

Laura_04Depuis Le Modèle Vivant, je ne me suis pas attelé à la fiction. Avec Salle des Profs et L’Éveil des Sens, j’ai développé deux autobiographies – très différentes – qui m’ont permis de progresser sur de nombreux points et d’éviter la mise en place lourde d’un univers et de la création de personnages originaux. J’ai pu ainsi me concentrer à 100% sur la narration et le découpage, avec des graphismes relativement simples.

Cette envie de fiction revenait donc régulièrement, notamment avec mes « vieux » projets comme le Huitième Péché Capital ou La Chasseuse d’Hommes. Mais j’ai forcément beaucoup de mal avec ces fictions assez éloignées de ce qui fait avant tout mon univers : le quotidien. Et plus que ça, le quotidien personnel.

Le pitch de ce futur one-shot de 60 pages est le suivant :

Alexis, 30 ans, vient de se faire larguer. Par dépit, il décide de se lancer seul dans une randonnée au Jotunheimen, un massif de montagne norvégien. Mais que cherche-t-il  là-bas ? Et qu’y trouvera-t-il ?

Je sais d’ors et déjà que de nombreux lecteurs seront obsédés par la distinction entre auto-fiction et fiction. J’avoue ne même pas avoir la réponse à cette question. Si je construis des histoires d’après ma propre expérience (et celles de mes connaissances), la part de réalité n’a pas d’importance. Ainsi, si le personnage ne s’appelle pas Boris cette foi, ce sera quand même un lapin… Brouiller les pistes a toujours été un plaisir pour moi !

Laura_05Beaucoup de doutes m’assaillent dans l’écriture du scénario. Ainsi, le récit est avant tout introspectif, avec une forte part de narration et j’ai peur que les enjeux soient quelques peu… Légers ! Malgré tout, j’y instille mon style, une part d’humour et, j’espère, un peu d’émotion. Même si je passe une bonne partie du temps dans mes BDs à essayer de faire rire, je commence à avoir un peu d’expérience dans le domaine de l’émotion avec Le Modèle Vivant et L’Éveil des Sens, plus touchants que drôles à mon avis. Mais j’ai encore du mal à assumer la possibilité que je puisse faire une bande-dessinée pour toucher en premier lieu.

Jotunheimen s’inscrit pleinement dans la lignée du Modèle Vivant. Mais là où le Modèle Vivant multipliait les niveaux de lectures et les thèmes, Jotunheimen sera vraiment centré sur son histoire. J’ai cherché dans ma bibliothèque des bande-dessinées du même genre et je n’en ai pas trouvées. Cela ne veut pas dire que ça n’existe pas, mais je n’en ai pas chez moi. Ce qui s’en rapproche le plus est la série Lapinot (par Lewis Trondheim) ou de Monsieur Jean (par Dupuy & Berberian), mais ces ouvrages ne possèdent pas de narration, seulement du dialogue. Mais dans l’esprit, je pense que c’est assez proche.

Un défi graphique à surmonter.

Graphiquement, c’est un véritable défi qui m’attend. Depuis Le Modèle Vivant, je me suis efforcé seulement d’améliorer la propreté de mon dessin. J’ai envie de refaire des plongées, de contre-plongées, de grands décors… Cela va être dur, mais c’est très excitant. Les personnages seront plus actifs également (on est en randonnée !), il y aura des cases muettes… Bref, je vais pouvoir m’amuser un peu plus sur le découpage. L’Éveil des Sens est très cloisonné avec son format carré (même si c’est très adapté au sujet) et j’ai envie de plus de liberté. Je devrai me rapprocher d’un style plus classique dans la composition.

Couple_01

Au niveau des personnages, comme les recherches l’indiquent, je reste sur de l’anthropomorphisme. Ce n’est pas par paresse, c’est ce que je préfère et de loin. J’aimerais me rapprocher d’un dessin un peu plus réaliste, avec des animaux plus typés, de vrais yeux, des variations dans les vêtements et… des chaussures ! De même, j’aimerais un encrage plus soutenu, plus dense, plus en volume. Je sais d’avance que ce ne sera pas au niveau que j’espère, mais au bout de plusieurs dizaines de pages, je sais aussi que j’aurais progressé. Comme d’habitude, chacun de mes projets présentent des particularités qui m’obligent à changer et donc à progresser.

Il vous faudra du temps pour voir le début de Jotunheimen. Cependant, la fin de L’Éveil des Sens est prévue début 2015 et j’aimerais pouvoir, pour une fois, enchaîner directement sur autre chose. C’est pourquoi j’en écris patiemment le scénario et que je développe des recherches de personnages petit à petit. Si je prends en main ce projet réellement à la suite du précédent, il devrait être terminé en… 2016 !

Le point sur les projets

Alexis1Le Modèle Vivant (autofiction) – terminé, pas de suite directe prévue. Jotunheimen est plus un cousin qu’un descendant direct.

Salle des profs (autobiographie) – terminé, une suite prévue un jour

L’Éveil des Sens (autobiographie) – en cours, une suite prévue un jour mais c’est plus dur d’assumer son adolescence que son enfance !

La Chasseuse d’Hommes (fiction) – abandonnée, trop difficile à dessiner. Peut-être une version en roman si j’arrive à développer un style pour ce projet.

Le Huitième Péché Capital (fiction) – une scène sera travaillée en atelier BD cette année. Le style graphique sera proche de Jotunheimen et me permettra de travailler les deux projets en même temps.

Jotunheimen (fiction) – prévue pour 2015

3 réflexions sur « Jotunheimen »

  1. Chouette, un nouveau projet ! C’est un sacré défi que tu te lances, la montagne se prête merveilleusement bien pour un récit introspectif, et c’est un genre dans lequel tu excelles ! Bon courage pour la mise en scène graphique de tout ça, car c’est là que je vois la principale difficulté, mais j’ai confiance, tu vas nous pondre un truc bien !
    (une question tout de même: le lapin couchera-t-il avec la souris ? ;) )

  2. Génial.
    C’est un plaisir de voir tout ce que tu entreprends. Nom d’un caribou, ton élan est communicatif, ça donne envie de produire à foison aussi! Ta roadmap semble s’étendre plus loin chaque jour, les mayas et leur calendrier sur 4000 ans n’ont qu’a aller se rhabiller.
    Bon courage pour toutes les chaussures que tu vas devoir dessiner. Il en faudra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *