Journal d’un confinement – Jour 47

Faut croire que Tonton a été de bon conseil.

Le confinement a été plus long que prévu et le déconfinement sera certainement une période à dessiner également… Cependant, j’ai dépassé la moitié de mon carnet. Il reste donc une quarantaine (hi hi) de jours à dessiner.

Ma prochaine illustration, encrée. Il ne reste plus qu’à mettre de l’aquarelle dessus !

6 réflexions sur « Journal d’un confinement – Jour 47 »

  1. C’est de famille ? :D Quel âge le neveu ?

    Et sinon, l’Amant de Duras, je l’avais lu en dernière année de collège. J’avais beaucoup aimé (c’est bien une jeune fille/ado qui rencontre un homme plus âgé dans le bus et devient sa maîtresse, non ?) …

    Par contre, évidemment, plein de commentaires déplacés des garçons (« haaaan, quelle prostituée cette fille ! »). Malheureusement, je crois que cette vision patriarcale-là est toujours d’actualité chez les adolescents.

    1. Ou alors « Maîtresses », dans le sens institutrices ? Laissons le bénéfice du doute à ce charmant jeune homme
      (oui je me réponds à moi-même… je crois qu’il y a une fonction modifier)

    2. Le neveu a 6 ans.

      Je lis vraiment L’Amant en ce moment, mais je trouvais que ça allait d’autant plus avec le propos du dessin… ;)
      Duras se traite elle-même de prostituée. En tout cas, sa propre mère le faisait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *