La matinale en cavale

J’ai participé à la Matinale en cavale du site Short-Edition. Cela consistait à écrire une BD, une poème ou une nouvelle courte (moins de 6000 signes) sur le thème « Road trip à mobylette ». J’ai donc choisi la nouvelle. Vous pouvez lire Le point de fuite ici : http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/le-point-de-fuite

En voilà le premier paragraphe :

C’était un mot de trop, lâché dans la colère, excessif, mais révélateur. Ni une, ni deux, j’avais attrapé au vol ma veste et avais quitté l’appartement en claquant la porte rageusement, direction le local à vélo. J’en sortais ma mobylette, inutilisée depuis des mois parce que cela l’inquiétait que je roule en deux-roues. L’une des nombreuses petites interdictions qui me donnaient l’impression, non pas d’être enfermé, mais d’être en liberté conditionnelle. Au moment de quitter l’immeuble, je m’aperçus que j’étais parti sans mon téléphone portable qui ne me quittait pourtant jamais. Tant pis. Hors de question de retourner là-bas maintenant ! Je laissais mon bracelet électronique à ma contrôleuse judiciaire et démarrais ma mobylette.

Si vous avez un compte, vous pouvez même voter pour moi !

Deux copains y ont participé mais en BD :

Stoon – Zizi Rider

Philgreff – Le tour du monde

0 réflexion sur « La matinale en cavale »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *