10 réflexions sur « La Prépa #48 »

  1. Un seul dessin, tout du moins un même décor et un personnage standard facilement modifiable, une table lumineuse, ou une photocopieuse ou photoshop. Avec les deux dernières techniques tu peux agrandir et varier les cadrages (Max Cabannes est adepte de la méthode) mais ça donne de gros traits si tu ne redessine pas l’agrandissement. Perso je scanne, puis zoome à l’écran et m’en sert comme table lumineuse.
    Maintenant, si tu veux transcrire la monotonie de la conversation administrative, le même plan c’est bien.
    Et si c’est ennuyeux à dessiner, c’est quand même rapidement fait, non ?

    1. Le problème n’est pas la technique (j’utilise une table lumineuse), mais la répétitivité. Ici, c’est voulu, c’est narratif. C’est pas pour ça que c’est intéressant à dessiner.

      Et non, ça ne va pas si vite que ça en fait.

  2. Charmant ce fonctionnaire.

    On dirait qu’elle a commis un meurtre.

    Bon par contre, je n’aurais pas pensé qu’elle répondrait “c’était du bizutage”. Elle avait l’air d’avoir compris la gravité de la chose.

    ‘Faut croire que non.

  3. Si je puis faire une remarque, il me semble que dans la case 6, il n’y a plus les arbres (ou les nuages ?) qu’on voit à travers la fenêtre, contrairement aux autres cases. C’est fait exprès ?

Répondre à petitelune Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *