23 réflexions sur « Salle des profs 28 »

  1. Je sais pas dans ton bahut, mais chez nous les profs de lettres n’ont pas la place sur les bulletins de torcher des remarques comme le fait la collègue, commentaire qui tient d’ailleurs plus de l’analyse psychiatrique comportementale que de la réflexion pédagogique !! Les « Ils écrasent tout le monde comme des insectes » et M. Houblon toujours ronchon qui ne lache rien, j’aime bien ^^ Pis faut bien montrer que les profs de lettres savent faire des phrases, c’est le boulot, être trop succinct ferait râler les parents ! Réputation à tenir.
    Bonnes vacances, reviens-nous vite avec de quoi nous raconter ! ;)

      1. Bah, comme ça les parents ne viennent pas t’embêter avec leurs RDV, les réunions parents-profs, et j’en passe, ils te laissent tranquille !

  2. Effectivement, rarement la place de tout écrire sur le bulletin… Même si beaucoup de profs ne se gênent pas pour faire de l’analyse psychiatrique!

    Enfin bon, faut pas généraliser, y’a des profs de lettres qui balancent pas grand chose…

    1. Je suis quand même souvent impressionné par ce qu’écrivent les profs de lettres… Mais ça vient aussi du fait qu’ils ont peu d’élèves.

      1. Par « profs de lettres » tu inclus les classiques (j’ai souvenir de quelques-uns qui balançaient, en effet, des remarques pas piquées des hannetons) ? Parce que profs de français et peu d’élèves, ça ne me semblait pas envisageable dans mon imagination.

        1. En fait, si, les profs de français (et de maths, pour ne citer qu’eux) ont moins d’élèves que des profs de physiques, ou de dessin, par exemple. C’est assez simple : si on considère que deux profs ont le même nombre d’heures de cours à effectuer, qu’il y a significativement plus d’heures de français pour un même niveau que de physique ou de dessin, les profs de ces dernières matières vont avoir plus de classes, donc plus d’élèves dont il faut remplir les bulletins…
          Ceci n’est valable qu’au collège : au lycée, avec la spécialisation, le (la) prof de physique aura autant d’heures (voire plus) avec des 1ère S que la prof de français…

          1. Merci pour l’explication hellem ! Mea culpa : J’avais oublié (bêtement) que chaque prof fait (est censé faire) le même nombre d’heures, donc moins d’heures de présentiel dans une matière représente plus de classes donc d’élèves pour remplir son volume-horaires (pour le cas de M. Garehn, comme tu disais). Eh bien, les profs d’arts plastiques et d’éducation musicale doivent avoir bonne mémoire pour retenir les noms de leurs chères petites têtes blondes !

            1. Pour ma part, j’ai atteint le record de 450 élèves une année… C’est sûr que mes appréciations étaient assez synthétiques !

          1. Boris, si un jour j’ai 450 élèves, tu me donneras tes conseils pour retenir les noms ! (faut faire péter le trombinoscope, j’ai envie de dire ;) )

            1. Je suis nul pour retenir les noms. A chaque conseil de classe du 1er trimestre, j’essaie de deviner de qui on parle…

  3. Les profs de physique devraient faire comme les profs de lettres et sortir des formules pour expliquer le pourquoi du comment. Cela leur en boucherait un coin à ces pseudos intellos! Bonnes vacances à toi Belz.

  4. les rapports entre profs sur des matières aussi différentes que les Maths et le Français sont une chose que j’ai du mal à imaginer mais qui m’interessent (même si pour toi, c’est le quotidien) merci de nous faire entrer dans le saint des saints des salles de réunion

Répondre à Eric the Tiger Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *