Faire la promotion de son blog

Infographie par Daniel Iverson - Creative Commons
Infographie par Daniel Iverson – Creative Commons

Suite à mon article sur le We Do BD, j’enchaîne sur mon rapport aux réseaux sociaux. Vaste sujet qui se complexifie au fur et à mesure que les années passent. J’en profite d’ailleurs pour annoncer que cela fait désormais 7 ans que j’ai un blog de dessin (qui n’était pas orienté bande-dessinée au départ). Le temps passe vite, vraiment ! Du coup, j’ai le droit de faire le vieux con.

Le blog

comicsbooster2

La promotion d’un blog était auparavant relativement simple : il fallait aller sur les blogs des autres, y mettre des commentaires et espérer que cela créerait un flux, certes faible, mais existant vers notre propre production. Ce système fonctionne toujours de mon point de vue, mais la plupart des blogueurs n’ayant que peu de temps pour lire les blogs des autres (ou ne prenant plus le temps ?), le flux s’est sacrément tari.

Reste la possibilité de participer à plein d’événements annexes : 23 heures de la BD, Inktober, Drink’n’Drak, concours de caricatures, Golden Blog Awards, etc. Ce type d’événements rallient une forte part de la communauté bloguesque et permet de partager son travail sans avoir l’air de s’imposer. Est-ce que c’est, à court et à moyen terme, réellement efficace ? On peut se poser la question.

Mon ancienne newsletter me permet de gagner de nombreux abonnés. Ainsi, 70 personnes reçoivent les notifications d’articles, une centaine pour les articles « de fond ». Hélas, nombreux sont ceux qui pointent du doigt l’inefficacité du système. En effet, les mails de notifications semblent souvent se perdre dans les limbes de l’internet…

Facebook

Aime-moi !J’ai un rapport compliqué à Facebook. Après une première incursion purement bloguesque sur le site, je m’étais aperçu que le réseau social ne faisait pas vraiment ressortir le meilleur côté des gens. Les trolls y étaient bien plus nombreux et les partages finalement peu existants. Mon blog de critique BD, parallèle à ma production, n’arrangeait pas les choses…

PublicationJe suis donc revenu sur Facebook en séparant nettement mes activités. Mes amis sont vraiment mes amis. J’ai ensuite créé une fan page qui doit promouvoir mon blog. Hélas, celle-ci stagne depuis des mois autour de 170 fans. Impossible de faire augmenter ce nombre. Et comme je suis allergique aux concours du genre « si j’arrive à 200 fans, je dessine une fille nue », je ne vois pas comment augmenter mon nombre de « fans ».

Pourtant, ma dernière illustration m’a montrée comment arriver à toucher plus de monde… Passons sur le fait que vous êtes tous des obsédés, donc…

Ma page Facebook

Twitter

Suis-moi !Twitter est loin d’être ma tasse de thé. Très peu présent sur ce réseau social, je ne fais avant tout qu’y partager mes articles de Blogbrother et Tout à l’Ego. J’essaie (en vain ?) de mettre de temps en temps quelques hashtags pertinents, mais cela ne semble pas beaucoup marcher. Heureusement que Le Pueblo me soutient dans ma démarche en répondant et retwittant certains de mes tweets…

Curieusement, j’ai plus de followers malgré ma piètre activité. Un peu plus de 200. Et ça augmente régulièrement (mais très lentement). Il est peu étonnant que mon compte n’explose pas sur twitter puisque que je ne retweete presque rien, ne commente rien et ne partage presque rien… Il va falloir être plus actif !

Mon compte Twitter

Tumblr

logo_tumblrJ’ai ouvert récemment un Tumblr. Le but était de présenter mes croquis, mes crayonnées, mes recherches… Bref, des productions inachevées. Contrairement au blog où je publie uniquement celles qui méritent une analyse, l’idée est sur Tumblr de montrer des productions en cours.

Comme j’avais déjà un Tumblr (Les Maux du Collège), j’ai cru bon de les lier. Grosse erreur, puisque les personnes que je suis sur Tumblr tombent sur mon blog de citations et pas de dessin. J’ai donc supprimé mon blog pour le réouvrir avec une autre adresse mail… Ça ne va pas m’aider à gérer tout ça, mais la lisibilité intra-Tumblr sera plus forte.

J’aime beaucoup cette idée de blog façon « envers du décor ». Ça se fait beaucoup chez les illustrateurs et auteurs de BD et je pense que cela peut m’apporter un autre public. Reste à en assurer la promotion correctement, ce qui est loin d’être gagné… Pour vous pousser à y jeter un oeil, sachez que j’y ai mis une case de la prochaine planche (crayon + encrage)…

Mon Tumblr

Évidemment, d’autres possibilités existent. Je me multiplie déjà sur d’autres sites communataires (BDAmateur, Webcomics, Amilova) et je sais que d’autres me tendent les bras (Café Salé, DeviantART). J’ai peur de multiplier les endroits où je poste des productions et que mes lecteurs voient, chacun à leur manière, des choses différentes. Et dans ce cas-là, quel intérêt ? Mon blog reste le point d’encrage de l’ensemble et le suivre permet de ne rien rater. Ou presque.

Vous aurez tous remarqué le titre racoleur de cet article…

6 réflexions sur « Faire la promotion de son blog »

  1. Petits trucs que j’ai découverts à l’usure :
    – Les pages facebook ne montrent les publications qu’à environ 10% des followers au moment de la publication. Plus la publication est likée / partagée, plus fb la fera figurer dans les fils d’actualités.
    – il existe une option sur ces mêmes pages que les gens peuvent cocher : il faut cliquer sur le menu déroulant du bouton « j’aime » de la page et cliquer sur « voir en premier ». C’est la seule solution pour voir chaque publication à chaque fois dès sa publication.
    – les images directement postées sur fb sont diffusées et donc visibles environ quatre fois plus que les liens vers les sites externes (donc le blog, pour des dessineux comme nous).

    Les réseaux sociaux sont une galère sans nom. Personnellement, je te conseille de ne pas t’étaler sur trop de réseaux. Mieux vaut s’investir correctement sur deux ou trois réseaux que publier partout sans s’impliquer à fond dans les possibilités que chacun offre, par manque de temps. Parce que là, c’est clair que ça devient du community management. Bon courage pour plus tard m’sieur !

    1. Tu as bien mis l’accent sur le problème de visibilité. Et c’est bien dommage car nombreux sont ceux à utiliser Facebook pour suivre des blogs et ils loupent plein de trucs… :(

  2. C’est vrai qu’avec la multiplication des plateformes de partage, on s’y perd un peu et qu’on ne sait plus où donner de la tête.
    Avec la page et le compte FB de « Portraits de Jean », je me suis rendu compte que beaucoup de gens ne connaissaient de mon travail que ce qui passe par ce réseau, quand j’invite ces personnes à aller voir aussi sur le blog, j’ai souvent entendu comme réponse: « je n’ai pas le temps d’aller voir ailleurs »…
    Mais moi, je n’ai pas envie d’ouvrir une page FB perso… Enfin, on verra… Mais ça fait chier, quoi…

  3. Malheureusement, pour être vu, il faut faire le buzz. Maintenant, le buzz, c’est souvent de l’information « Bull Shit ». Twitter me semble le plus approprié pour les sites web mais il faut bien connaitre les bonnes pratiques de ce réseau social.
    Cela demande beaucoup d’investissement, j’imagine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *