Bilan 2022 – Statistiques

C’est reparti pour un bilan annuel ! Parfois, je me demande s’il faudrait que je continue à les faire tant les statistiques et ma visibilité s’effondrent peu à peu sur l’internet. Pour la première fois depuis que j’ai un blog, je me suis posé la question de l’intérêt de sa pérennité, c’est tout dire… Mais trêve de pensées négatives, analysons cette année en termes de chiffres, avant de passer à des analyses plus artistiques.

Les œuvres

L’année 2022, c’est :

  • 6 pages pour La Prépa (+ une couverture)
  • 1 strip BD
  • 1 planche de BD pour mon neveu
  • 31 portraits au crayon pour l’Inktober
  • 18 aquarelles au crayon
  • 5 peintures à l’acrylique
  • Divers croquis au crayon

En nombre pur, cette année est en nette baisse par rapport à l’année dernière sur tous les plans. Cela est à relativiser avec le fait que j’ai participé à l’Inktober et que j’ai réalisé des peintures et des aquarelles de plus grande taille (ce qui me prend de 2 à 3 fois plus de temps en terme de réalisation). Bref, ça reste du beau taf quand on y réfléchit, surtout que cette année a été pour moi une année de déménagement, autant dire que j’étais été occupé. Je reste très content de ma production. Je n’ai jamais de vrai creux ; l’envie revient toujours assez rapidement.

Au delà de l’aspect numérique, j’ai terminé La Prépa au niveau BD et j’ai également terminé mon premier roman, Le Cimetières des Éléphants. Une année productive ainsi, mais douloureuse : terminer les projets est toujours difficile et déprimant, alors que les débuts sont enthousiasmants. J’ai ainsi été à la fois heureux de finaliser mes projets, mais j’ai aussi vécu la « dépression » post-livre.

Le blog

Comme depuis quelques années, les statistiques du blog ne cessent de chuter. On atteint cependant les bas-fonds cette année avec un retour numérique parfait à… l’année 2010. Cette année-là, je publiais Steven & Norbert ainsi que Blongo, des BDs en strip dont seuls ma famille et mes amis doivent se souvenir.

Un strip que je pourrais presque utiliser en ce mois de janvier !

Difficile cependant de comparer ces deux périodes. À l’époque, mon blog avait droit à une mise à jour quotidienne. Il y avait donc 16 personnes qui le suivait tous les jours. Désormais, les mises à jour sont plus rares, mais le public reste (un peu) plus large et sort de mon entourage direct.

Ma participation à l’Inktober, comme je l’avais précisé, n’aura donc pas eu d’effet probant sur la fréquentation du blog. Je ne vois pas de moyen cependant pour augmenter cela. Les gens ne lisent plus les blogs et les annuaires n’existent plus vraiment pour y faire sa publicité. Bref, le blog est devenu une vitrine pour publier mes planches.

Cette fréquentation famélique m’a beaucoup inquiété pour les futures ventes de La Prépa. Mais tant pis, il y aura ce qu’il y aura, même si le prix de vente en dépend. Il me semble que ceux qui voudront l’acquérir ne seront pas à 3€ près (enfin, j’espère !).

Réseaux sociaux

Les réseaux sociaux ne cessent de me décevoir, mais sans eux j’aurais encore moins de lecteurs. Je reste sur le triptyque Facebook/Twitter/Instagram. J’ai orienté Instagram sur mes peintures et ne publie quasiment plus rien en lien avec la BD. Mon incompétence en terme de promotion (et mon manque d’envie d’y passer du temps, soyons honnête) m’est bien sûr préjudiciable.

On voit qu’ici aussi tout stagne. Facebook continue de progresser légèrement, mais Instagram semble atteindre un plafond. Je suis juste sous les 400 followers depuis des mois, sans parvenir à passer ce cap. Ile me faudrait un coup de pouce, mais lequel ? Chez Twitter, le nombre d’abonnés diminue même, mais vu l’effet Elon Musk, ce n’est pas étonnant.

Toujours motivé, je me suis inscrit sur d’autres plateformes : Pinterest, Mastodon et Sktchy. Mais je manque de motivation pour m’y impliquer et me reconstituer une communauté. Mon échec avec mon compte littéraire Alexis Garehn m’a refroidi. Qu’il est difficile de redémarrer à zéro !

Autres

Amilova reste toujours en mode survie. Je vois des nombres de vues, des visites, quelques commentaires… Mais j’ai l’impression de très peu fidéliser. J’ai aussi le sentiment que du jour au lendemain le site peut disparaître tant il n’évolue pas depuis des années. J’en suis à me demander si j’y publierai ma prochaine BD, c’est tout dire.

BDAmateur est en train de mourir. Cela me rend triste. Le site n’est plus maintenu et le forum n’est visité que par une douzaine de personnes régulièrement. J’y ai encore quelques commentaires, j’échange avec quelques dessinateurs, mais il faudrait du sang neuf pour relancer la machine. Mais un forum de nos jours, qui en veut encore ?

Perdu, j’ai tenté de chercher des communautés de dessinateurs sur Discord. Là aussi, c’est difficile. Celles que j’ai trouvé sont souvent peu actives ou trop jeunes au niveau de l’âge des participants. Il faudrait que je continue à chercher, mais où ? Comment ?

En conclusion, cette année s’est révélé catastrophique en termes de statistiques pures. Après l’embellie du confinement, qui avait relancé (un peu) le blog, la décrue continue. Je me sens de plus en plus dépassé et n’espère plus de retour en grâce. La période bénie des blogs est terminée depuis longtemps. Merci à vous d’être encore ici pour me lire.

6 réflexions sur « Bilan 2022 – Statistiques »

  1. Merci Lapin,

    Bonne année 2023 alors. Globalement, le numérique est en baisse partout, sans doute une certaine lassitude mais aussi beaucoup de dilution.

    MSEI.

  2. moi j’aime bien te suivre… et plus sur le blog que sur instagram car j’aime bien justement les analyses que tu fais de tes pratiques, je trouve ça très inspirant et intéressant…. et j’aime le fait qu’il y ait la place de mettre des oeuvres qui n’apparaissent pas en tout petit….
    après c’est sûr que je suis aussi de la vieille école, biberonnée aux blogs bds que je regrette fort!!…
    bon courage pour la suite et haut les coeurs!

    1. En effet, le blog permet de s’exprimer davantage, de publier en grande taille, de maîtriser son canal de diffusion. Pour moi, c’est un espace essentiel.

  3. Le principal, c’est de dessiner, et d’y prendre plaisir… Mais je fais le même constat que toi: les blogs désertés, les annuaires de blogs BD tombés en friches, les réseaux sociaux sont un immense fourre-tout où tout à la même valeur et donc de fait plus aucune valeur du tout… Je fais de moins en moins de posts sur mon blog, mais c’est aussi parce qu’alors je travaille sur des commandes, dans un sens tant mieux je peux parfois acheter des nouilles 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *