Bilan Confinement 1

Le confinement officiel touche à sa fin (puisque pour ma part, je ne reprendrai le travail qu’épisodiquement à partir de la semaine prochaine). Il est temps d’en faire un bilan complet. Qu’ai-je fait ? Qu’ai-je appris ? Vais-je changer de vie ?

1ère partie : La bande-dessinée

La Prépa

Quand je me suis retrouvé en confinement, j’ai tout de suite imaginé que j’allais tirer des nouvelles planches de La Prépa à la chaîne… Ça n’a pas été le cas. En soit, j’ai continué à avancer comme avant. À ma décharge, le confinement est tombé à un moment où je n’avais pas de pages « en réserve ». D’habitude, je travaille sur plusieurs planches en parallèle. Là, j’étais arrivé au bout de mes réserves. Je n’avais qu’une planche en cours de dessin. J’ai également ralenti à cause de la complexité des planches. La page 37 a été longue (et stressante) à encrer et coloriser. C’est surtout cette page qui a ralenti la publication.

À partir du moment où La Prépa ne s’arrête pas, tout va bien. Il est important de rester dans un flot, de ne pas se couper complètement afin de garder une certaine dynamique (en gros : avoir toujours une page commencée sur le bureau…). Actuellement, deux pages entièrement crayonnées sont en attente. Donc, le projet suit son cours.

La Prépa – Crayonné extrait de la page 41

Journal d’un confinement

Le carnet en question

Ma grosse partie bande dessinée a été vampirisée par mon Journal d’un confinement. Dès les premiers jours, j’ai ressenti le besoin et l’envie de tenir un journal de bord. J’avais la chance d’avoir un gros carnet vide à la maison qui me permettra, plus tard, de relire tout ce confinement. C’est avant tout une démarche personnelle, je n’y mets aucune ambition autre que de relater mon quotidien. Il n’y a aucun projet de publication papier ultérieure.

Le carnet devrait s’arrêter quand je n’aurais plus de pages pour dessiner ou quand je n’aurais plus rien à dire. Vu comme la sortie du confinement est prévue, je vais pouvoir continuer un peu, puisque je ne reprends pas encore le travail sur site.

Lire l’histoire

23 heures de la BD

C’est sûrement la bonne surprise de ce confinement. Alors que je n’ai plus la contrainte de me lever le matin, les 23 heures de la BD sont tombées à point nommé ! Pas de publication prévue non plus ici, mais une nouvelle histoire écrite, un univers testé… Une belle expérience, comme à chaque fois !

Lire l’histoire

Lire le bilan des 23hDB 2020


Reprendre la plume

Journal d’un confinement m’a fait reprendre la plume. Je retrouve de nouveau le plaisir d’encrer avec cet outil. Plus de précision, plus de finesse, des hachures, mais aussi moins de caractère dans les pleins et les déliés… Il n’est pas impossible que je reparte sur mon futur projet à la plume. Surtout que ce projet risque fort de ne pas être anthropomorphique et de nécessiter un trait moins épais, plus précis, plus réaliste. Je réfléchis aussi à l’idée de mixer les deux techniques. De nouveaux tests en perspectives !

Actuellement, j’écris un scénario d’une petite BD pour tester la technique in-situ.

Le seul truc que j’ai sorti en terme de scénario pendant le confinement… Pour ne pas vous spoiler, la version storyboard sans les textes.

Et les scénarios ?

Ce sont les parents pauvres du confinement. J’ai besoin de m’aérer l’esprit pour écrire. Ainsi, je n’ai avancé sur aucune future histoire pendant le confinement. Nada. Pas une ligne.


On se retrouver bientôt pour la suite du bilan consacré à la peinture et à l’illustration.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *