Jotunheimen – Post-mortem (3)

Après le scénario et le dessin, place à la couleur ! Une expérience bien différente que mes projets précédents puisqu’elle a été faite par un coloriste, Nico Archimède. C’était pour moi la première fois où j’ai eu à travailler avec quelqu’un d’autre…

Mon rapport à la couleur a toujours été compliqué et je n’ai pas hésité à la mettre de côté pour certains projets. En soit, je ne me considère ni doué, ni créatif, ni véritablement intéressé par cela. Ainsi, mon usage de la couleur a été pleine de remous, oscillant entre son absence, la couleur numérique et l’aquarelle…

  • Tout à l’Ego – Numérique puis aquarelle
  • Le Modèle Vivant – Noir & blanc
  • Salle des profs – Aquarelle
  • L’Éveil des Sens – Numérique, puis aquarelle, puis noir & blanc

Pour Jotunheimen, mon choix est clair : je veux une couleur numérique. Ma maîtrise de l’aquarelle est insuffisante et je veux des décors réalistes, précis, fouillés et donc une couleur « propre » pour l’accompagner.

Premiers tests

Lors de mes premiers tests de dessin de planche, j’effectue également une colorisation numérique. Le résultat s’avère concluant, visuellement, mais m’a pris un temps bien trop important pour la réaliser. Surtout, je n’y prends aucun plaisir, à l’inverse du crayonné ou de l’encrage.

Lors de la colorisation de la première planche, je touche le fond. Il me faut un temps infini pour arriver au bout, une véritable souffrance, pour un résultat qui ne me plait pas. C’est du coup toute la viabilité du projet qui est remise en cause.

Candidature spontanée

À force de me lamenter sur mon sort, un miracle survint : Nico Archimède, que je côtoyais chez BDAmateur, se propose de faire les couleurs de Jotunheimen. Passé le stress d’avoir un coloriste non-rémunéré à faire bosser, s’engage une série d’échanges et de tests afin que lui et moi nous accordions sur les couleurs du projet. Difficile à exprimer, d’autant plus par mails. J’avais une idée précise de ce que je voulais, sans être vraiment capable de le montrer…

Nico Archimède effectue alors un test sur la page 24. Pourquoi cette page ? Parce qu’elle montre les paysages norvégiens. Dans la première case, Alexis s’extasie devant la nature qui est devant lui. Et si je veux de la couleur pour Jotunheimen, c’est bien pour ce genre de planche ! Je vous montre une petite animation des différents essais effectués :

Comme c’est concluant, on passe à la suite.

Les premières planches

Les premières colos furent compliquées. Dans les faits, il y a toujours une couleur, une teinte, un quelque chose qui ne me va pas. Ce n’est pas forcément une envie de tout contrôler, mais c’est la première fois de ma carrière que je laisse quelqu’un faire des choix. Du coup, je demande beaucoup de modifications, plus ou moins pertinentes (avec le recul). Mais c’est aussi une façon pour nous de nous accorder sur mes attentes. Plus le projet avancera et moins je ferai changer de choses à Nico. Et plus il tentera des coups de poker !

La colorisation pose aussi un problème d’ego. Si je devais scénariser une bande dessinée pour un dessinateur, j’aurais du mal à le faire si je considérais qu’il dessine moins bien que moi. C’est un peu le blocage que j’ai eu en début de projet. Les planches n’étaient pas les plus intéressantes à coloriser. Peu d’ambiance, des décors assez plats (le magasin de sport, super comme ambiance, non ?). Cela m’a permis de voir qu’en colorisation, c’est la même chose qu’en dessin : les premières planches sont laborieuses, puis une fois le rythme de croisière pris, tout roule !

Pour ma part, c’est lors de la planche 8, de nuit, que j’ai vu l’apport évident qu’allait m’apporter Nico. Dans cette page, en ajoutant les lumières, il apporte un vrai plus en terme d’ambiance, mais également du dessin.

Il est amusant de souligner que c’est en faisant cette planche que j’avais commencé à me sentir vraiment à l’aise avec mon personnage…

Le coloriste correcteur

Au-delà des couleurs, Nico a fonctionné également comme un relecteur assidu de mes planches. Il a régulièrement signalé des traits manquants, des problèmes de dessin… Parfois, ces soucis apparaissaient lors qu’il colorisait, ne comprenant pas à quoi correspondait certains dessins. Cela m’a amené à redessiner certaines cases. Par exemple, en page 9, la dernière case posait plein de problèmes, je l’ai refaite entièrement.

Autre case qui m’a poussé à retravailler mon dessin, celle de Trondheim où l’on voit Alexis regarder les maisons. Pour l’ambiance, Nico m’envoie plusieurs versions (on appréciera le plus apporté par la couleur…)

Hélas, sur chacune on dirait non pas qu’il surplombe une rivière, mais un sol plat en béton. Après plusieurs essais pour représenter l’eau à la couleur, on décide que je dois repasser à l’encrage pour ancrer (encrer pour ancrer ?) les maisons dans l’eau.

La couverture

Je n’ai pas donné d’indication particulière, Nico a réalisé la couverture, proposant plusieurs ambiances, puis j’ai fait modifié par petites touches. Je voulais notamment que le personnage ressorte (avec des couleurs plus vives) sur l’illustration, puisqu’elle a été conçu ainsi : le personnage est « cerclé » par le lac afin qu’il se détache bien dans la couverture. Un des changements que j’ai pu demander était qu’Alexis ait un T-shirt d’une couleur bien distincte du paysage.

Quelques étapes de la conception de la couleur de la couverture :

Au final, les couleurs de Jotunheimen sont plus belles que celles que j’avais imaginées au départ. La chance d’avoir pu avoir quelqu’un de motivé, qui a tenu compte de mes remarques et a su tenir le rythme et la distance, sans rémunération, est énorme ! En soit, Jotunheimen est un beau projet d’ amateurs passionnés. Nous avons mis, pas pur plaisir, plusieurs années de travail dessus, sur notre temps libre… Je crois qu’on peut être fiers de nous !

3 réflexions sur « Jotunheimen – Post-mortem (3) »

  1. Vivement que l’album soit prêt à être commandé ! Bravo à Nico pour ce travail et à toi Belzaran pour ce travail de longue haleine. Et surtout merci de partager toutes ces étapes de la création !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *