Journal d’un confinement – Jour 115

Le Louvre, avec si peu de monde, quel bonheur ! Comme un parfum de nocturne, mais le jour !

Je continue mes expérimentations au crayon et aquarelle. Le gros point fort est le traitement des scans : je n’ai presque rien à retoucher. Je commence vraiment à envisager de faire une BD comme ça : non seulement le rendu me plait beaucoup, mais je gagnerais beaucoup de temps dans avoir besoin d’encrer ou de (beaucoup) retoucher les planches après le scan.

Cassandra
Aquarelle & crayon
16×16 cm

2 réflexions sur « Journal d’un confinement – Jour 115 »

  1. Il te faut lire ou relire un roman de Jacques Laurent :
    Les Dimanches de Mademoiselle Beaunon, (Grasset)

    Petit-Hippo l’a sans doute déjà lu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *