Sweet Home 3D

Sur Jotunheimen, les décors en intérieur m’ont fait sacrément suer. Afin de me simplifier la vie, j’avais envie de modéliser en 3D les environnements les plus fréquemment vus dans La Prépa. Petite explication de mon utilisation de Sweet Home 3D

Le logiciel

Je fais de la 3D depuis longtemps, mais je voulais un logiciel simple, rapide et gratuit. Comme les profs de technologie font de l’architecture d’intérieur en classe, je suis tombé par hasard sur un ordinateur du collège sur Sweet Home 3D. Il est simple, il va vite, ça me suffit amplement. Il y a peut-être mieux sur le marché (je suis à l’écoute de vos proposition), mais je n’ai pas cherché plus que ça puisque ce que j’ai trouvé me convenait.

Pour ceux qui sont intéressés, ça se télécharge par-là : Sweet Home 3D

L’idée

Il faut bien comprendre qu’à l’origine, je dessine mes décors avec une vague idée de ce qu’il y a dans la pièce. J’ajoute souvent des détails quand les vues varient et m’obligent à combler le vide. L’idée est d’anticiper et de ne pas faire apparaître des objets juste lorsque c’est nécessaire.

En pouvant facilement faire tourner la caméra, cela me permettra aussi de trouver des vues plus originales et de les tester sans trop galérer. C’est un investissement pour un gain de temps et de qualité dans la mise en scène future. Il ne s’agit pas de décalquer le décor (ce qui se fait chez certains auteurs et n’est pas un problème en soi), mais de le visualiser.

 

La réalisation

Dans mon idée de départ de la chambre, les lits se faisaient face : un de chaque côté de la chambre. Je ne voulais surtout pas de lits superposés après en avoir dessiné à foison dans les refuges de Jotunheimen…

En écrivant mon scénario, je sens que cette disposition symétrique va me poser mes problèmes. Je me rappelle alors de la composition de la chambre d’un ami lorsqu’il était en internat à l’INSA de Lyon et je décide de partir sur un plan non-symétrique qui permettra plus de variété dans les vues et une plus grande facilité à gérer les plans.

Au départ, je réalise un plan sommaire pour m’aider à retenir comment est faite la chambre. La vue 3D me permet de visualiser l’ensemble. Mais pris au jeu, je perçois un potentiel derrière cette modélisation : réfléchir immédiatement à l’habillage de la scène : ajouter des objets qui jalonnent la chambre pour la rendre plus vivante. Au lieu de n’ajouter que des livres et des poster, réfléchir à l’ensemble. Marion a une guitare ? Où est-elle entreposée ? Et les chaussures des filles ? Leur valise ? Tout de suite, la chambre s’enrichit.

Reste à ajouter les lumières. Elles sont assez sommaires dans le logiciel, pas de quoi réellement s’en servir comme référence. Mais ponctuellement cela pourra aider.

La création d’une image avec lumière ne se fait pas en temps réel et est assez longue pour un résultat peu brillant… Mais cela peut me permettre de mieux réaliser des ombres réalistes.

Au chapitre des réalisations, d’autres pièces devront être modélisées :

  • la salle de classe
  • la salle de khôlle et son couloir
  • l’appartement des parents de Marion
  • l’appartement de Thibault

Au niveau des limites, il n’est pas aisé de créer une pièce mansardée. De même, je me vois mal créer le réfectoire, même si cela serait certainement utile aussi… Mais c’est avant tout pour les lieux « habités » ou complexes que cela peut être utile. Ainsi, la salle de khôlle est quasiment vide (2 tableaux, 1 table, 1 chaise). Pas sûr que je m’y attelle finalement !

3 réflexions sur « Sweet Home 3D »

Répondre à dj lyon Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *