L’Ennui #3

L’Ennui #3

Une nouvelle peinture, la troisième itération sur le thème de l’Ennui.

C’est un scan en 21×29,7 cm d’une peinture en 24×32 cm. Gardez à l’esprit que la peinture « respire » un peu plus.

Pour rappel, la première ébauche était comme cela :

Cette peinture me faisait penser à Munch (décidément, les peintres scandinaves et moi…) et j’ai fini par comprendre pourquoi. Cela me rappelle Le Vampire du peintre :

Bilan 2019 – Littérature & peinture

Dernier volet du bilan 2019. J’ai toujours mené plusieurs activités créatives en parallèle, cette année n’a pas fait exception. Que ce soit de l’écriture, de l’illustration, de la peinture, de la musique, du jeux vidéo, j’ai toujours aimé créer, quoi que ce soit le medium. Si la BD domine l’ensemble depuis des années, le reste garde une importance capitale pour mon équilibre.

En route vers 2020 !

Littérature

Si la fin 2019 a été sous le signe de l’écriture avec ma participation à un atelier d’écriture et mon projet Le Sauna, c’est en fait depuis longtemps le cas. La publication de Chemins Détournés et les retours positifs que j’en ai eu m’ont donné suffisamment confiance pour me lancer dans l’écriture d’un roman. Il avance depuis environ trois ans. Je prends mon temps et son développement me satisfait. Mais évidemment, tout se fait sous le radar, puisque je ne tiens pas à publier des chapitres ici et là. Maintenant que mon projet Le Sauna arrive au bout, je vais m’y atteler de nouveau. Sortie prévue ? Quand ce sera fini.

Le Sauna est un projet qui m’a envahi sans que je ne le voie venir. En vacances en Suède, j’ai eu de petites idées qui devait former une nouvelle de voyage, comme j’ai pu en écrire pour Chemins Détournés. Le projet s’est développé, l’intrigue comme les personnages et c’est devenu une grande nouvelle. Le fait d’ajouter des reproductions de tableaux lui a donné une plus grande ampleur également. Actuellement, la majorité des reproductions sont faites et le texte est terminé. Il va pouvoir passer en relecture et correction. Au niveau de sa publication, j’envisage de le coupler à mes textes d’atelier.

« Tu viens me frotter le dos ? »

Je commence à avoir un peu de recul sur mes textes produits à l’atelier d’écriture. J’ai comme idée de les corriger, de les améliorer, pour certains de les développer. Je pense qu’avec tous les textes que j’aurais, je pourrais me permettre de les sélectionner. Cela me fera un ouvrage à publier, surprise pour 2020 puisque absolument pas prévu ! Date de publication : automne 2020 ?

On finit avec la phrase de l’année : « Un homme qui renonce aux plaisirs de la chair n’est pas un Saint, c’est un martyr. »

Peinture

Cette année 2019 aura été marqué par mon lancement véritable dans la peinture acrylique. C’est très différent de l’aquarelle, puisque je peux corriger les erreurs, travailler en matière… Une entrée dans un nouveau monde réussi puisque je suis très satisfait de mes premiers résultats. Je vous invite à relire mon bilan de mes premières peintures.

Je ne vous cache pas qu’avec l’absence de lumière due à l’hiver, je trouve moins l’envie de peindre en ce moment…

La prochaine peinture, en cours d’exécution.

Ma prochaine étape sera d’essayer de plus grands formats (en gros, passer du A4 au A3). J’ai tenté l’expérience sur une peinture, ça a été une catastrophe.

Illustration

Mes débuts en peinture ont forcément eu un impact sur mes illustrations à l’aquarelle. Pour ces dernières, j’ai moins de motivation, notamment parce qu’elles sont redondantes avec mes travaux sur La Prépa (pinceau et aquarelle). J’ai orienté le tout vers des portraits « humains », non plus animaliers, histoire de préparer mes projets suivants. Certains étaient un peu ratés, je n’ai pas tout montré sur mon blog. Là encore, je les fais à l’envie.

En 2020, j’ai commencé par une illustration à l’aquarelle. J’ai juste eu envie de dessiner une aquarelle, j’ai pris mon bloc et c’était parti.

J’ai réalisé quelques fan-arts également, des BDs et illustrations pour le site NoFrag, des portraits de basketteurs… Avec le temps, je me laisse beaucoup plus guider par mes envies du moment. Je ne me mets la pression que sur La Prépa. Comme le projet est long, je ne peux pas trop le laisser de côté longtemps, sinon ma motivation s’effondrera. Pour le reste, je le fais à l’envie. Pas d’exposition en vue, pas de publication chez des éditeurs recherchés, il ne faut chercher que le plaisir. L’âge aidant, je me mets moins la pression. Ainsi, quand j’ai fait un fan art d’Azimut, c’était après la lecture de la série. J’avais juste envie de le faire. Je n’avais pas d’idée d’une quelconque visibilité, un retweet ou je ne sais quoi. Au final, le dessin a fini encadré et affiché dans ma famille. Comme quoi…

J’ai passé une année très excitante sur tous ces projets. Porté notamment par Le Sauna (un projet fini en moins de 6 mois) et mes débuts à la peinture acrylique, j’ai vraiment eu l’impression de progresser. Je sais que pour beaucoup d’entre vous, tous ces projets annexes ne vous intéressent pas forcément, mais ça me stimule énormément. J’ai besoin de travailler plusieurs choses pour continuer à produire. Jamais je ne pourrais faire qu’un projet à la fois !

Une jeune fille mélancolique

Une jeune fille mélancolique – Aquarelle – 21 x 14,5 cm

À force de faire les planches à l’aquarelle, j’ai perdu l’envie de faire des illustrations à la même technique. Ça a été un peu remplacé par mes peintures à l’acrylique. Mais de temps en temps, l’envie me revient. Car le trait, c’est toujours un plaisir.

Hommage aux peintres scandinaves

Illustration d’après Stetind dans le brouillard de Peder Balke – format A5

J’ai presque terminé l’écriture de mon roman court Le Sauna. Celui-ci doit, comme je vous l’avais déjà présenté, contenir plusieurs reproductions de tableaux de peintres scandinaves. Restait pour moi à découvrir avec quelle technique le faire pour que le rendu, une fois imprimé, soit à la hauteur de mes espérances.

Continuer la lecture de « Hommage aux peintres scandinaves »

La Ballerine

La Ballerine – Acrylique – 32×24 cm

Une nouvelle peinture, inspirée bien évidemment par l’exposition Degas à l’opéra au musée d’Orsay. Une exposition que je recommande grandement, tant aux amateurs de peinture que de danse.

J’ai déjà commencé la peinture suivante où je vais expérimenter un plus grand format.