Tracer des droites

makingofLe problème d’apprendre la perspective, c’est que l’on se sent obligé d’utiliser ses règles (au sens propre comme figuré !). Du coup, ça prend beaucoup de temps, mais le résultat est souvent au rendez-vous. Explications sur une case anodine qui a demandé du boulot.

D’abord, il est important de présenter la case en question. Elle doit montrer Alexis regarder quelque chose en rayon dans un magasin de sport. On le voit de trois quart et on ne distingue pas ce qu’il voit. La case est de taille moyenne. Voilà son crayonné final :

perspective2

Visiblement rien d’extraordinaire ici, mais la perspective y est essentielle. J’ai d’abord tenté d’y échapper (subtilement) en traçant le rayon de l’arrière plan. Ça faisait juste et je me suis arrêté là au premier abord. J’ai choisi (comme souvent) un point de fuite infini pour les verticales histoire qu’elles soient… verticales !

perspective2b

J’ai pu ensuite déterminer l’horizon et un premier point de fuite en rejoignant les deux lignes. Cela me permettait alors de dessiner le rayon des T-shirts proprement. J’ai souvent du mal à trouver mon horizon, notamment dans les plongées et les contre-plongées. Mais une fois que c’est fait, on sait alors que tout va être simple.

perspective2c

Après avoir dessiné une première la tente (au milieu bas de la case), je m’aperçois qu’elle est très bancale. Je comprend alors que je dois chercher mon deuxième point de fuite (quelque part à gauche) pour la positionner correctement au sol. C’est là que la différence avec le simple storyboard se faire. Sur un storyboard, on pose le décor au feeling. Ici, il faut être précis.

J’utilise à cet effet la technique de sioux de mon professeur ès bande-dessinée : dessiner le personnage en entier pour trouver le sol. Comme c’est un bas de page, cela m’oblige à coller une feuille supplémentaire pour en faire le prolongement. J’ajoute aussi le bas du rayon (en premier plan), ce qui me donne une droite. Quand elle croise l’horizon, j’ai mon deuxième point de fuite. Cela me permettra de tracer les affichettes correctement et d’ajouter des néons, donnant un peu de texture au plafond.

perspective2d

Au final, la case est « propre », elle ne contient pas d’erreur de perspective. Malgré les impressions, les tracés des perspectives ont été plutôt rapides. J’ai avant tout perdu du temps à essayer de dessiner certains éléments sans passer par là. Pour rappel, voilà le storyboard qui ne faisait que poser l’attitude du personnage. J’ai ajouté de nombreux détails, comme le sac à dos en premier plan, ainsi que l’affiche avec un logo de randonnée qui donne des premières indications sur les motivations du personnage.

Et voilà le principe technique de tout cela : coller des feuille un peu partout autour de la planche pour pouvoir dessiner en hors case et trouver les points de fuite !

perspective2eS’il y a bien quelque chose que les cours de bande-dessinée m’ont appris, c’est que la perspective est essentielle, même pour un dessin non-réaliste. En effet, l’œil est exercé et remarque automatiquement les problèmes. C’est la même chose pour les proportions des personnages ou les défauts sur la position des mains. Et pour s’en affranchir, il faut maîtriser un minimum les principes de base et, surtout, ne pas hésiter à dessiner en dehors de la case !

Pour ceux qui veulent progresser en perspective, je vous invite à visiter le site eMangaka qui propose des cours simples pour maîtriser le sujet. Je m’en suis servi pour dessiner les arches d’un pont en perspective. 

0 réflexion sur « Tracer des droites »

  1. Ben dis donc, t’aimes bien te prendre la tête toi! :)
    C’est bien de voir que tu te donnes tant de mal!

    Pour ma part, je ne partage pas ta vision des choses concernant la perspective… Je n’aime pas les règles d’une manière générale, et celle-ci en particulier! Et rien ne me rebute plus quand je dessine que de devoir me compliquer la tâche pour quelque chose comme la perspective! :p
    Tu dis que l’œil est exercé, mais l’œil se trompe bien souvent et il est facile de l’induire en erreur! La perspective n’est d’ailleurs qu’une illusion au final!
    J’ai déjà vu des dessins qui respectaient rigoureusement les règles de perspectives mais ne paraissant pas juste!
    Je pense qu’en matière de perspective, plus que d’appliquer des règles, il faut donner l’illusion de profondeur.

    En tout cas, fort belle case au demeurant, ce qui n’est pas étonnant vu tout le travail qu’il y a derrière!
    Franchement chapeau! Parce que personnellement, je suis bien trop fainéant pour travailler de cette manière! :D

    1. Vu ton dessin très cartoon, ça ne m’étonne pas de toi que tu aimes sortir des perspective trop propres ! Pour ma part, le fait de ne pas tracer les traits à la règle à l’encrage redonne un côté spontané et moins froid. Après, c’est un vrai travail d’enrichir la case pour éviter un effet « damier » en cassant les lignes pour qu’elles ne soient pas trop voyantes (par exemple ici avec la tente et les t-shirts).

      Sinon, il faut parfois tricher en effet, mais mieux vaut maîtriser le tout pour tricher ensuite. Sinon, ça risque surtout d’être bancal. Encore une fois, le tracé de la perspective de la case m’a pris 15 minutes (en comptant le temps pour coller les feuilles).

  2. Sacré bon sang de bonsoir de bon boulot ! La perspective, c’est un sacré travail, de mon côté je n’y fais pas attention et mes dessins sont tout foutraques.
    Ton travail est chaque fois meilleur, je suis franchement épaté ! Bravo Belz !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *