4 réflexions sur « La Prépa #35 »

  1. J’ose espérer qu’elle va rompre. Certains ne réfléchissent pas du tout aux potentielles conséquences de leurs actes sur les léses.
    En plus, pour pouvoir supporter et oublier, les victimes elles-mêmes minimisent les faits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *