L’heure du thé

L’heure du thé – Acrylique – 24x32cm

Je vous avais fait part de mes difficultés en peinture. J’ai profité de mes vacances pour finir celle-ci, nommée L’Heure du Thé. Elle est bien évidemment à mettre en lien avec The Call of the Wild et Le Soleil de Minuit. Comme points communs ? La randonnée, les couleurs (violet/orange), la femme de dos… D’ailleurs, cette peinture a failli reprendre le nom de The Call of the Wild.

Concernant cette peinture, j’ai utilisé beaucoup de références. De nombreux randonneurs publient sur Instagram des photos d’eux au matin, dans leur tente, avec une vue magnifique de la montagne. Cela me rappelle le Pérou, où l’on nous servait l’infusion de coca brûlante lors des matins glacés. J’ai horreur du camping, mais j’ai parfois dû m’y résoudre…

J’ai combiné plusieurs vues pour donner un rendu différent, puisque je voulais un vrai contre-jour. J’ai eu des difficultés à faire tenir le tout ensemble, car si vous regardez les différentes photos, le clair-obscur y est rarement présent. Le personnage avait l’air extérieur à la toile. Un sujet plus difficile qu’il n’y parait en fait.

Il va falloir que je revienne à des photos toutes prêtes pour mes prochaines peintures. Dessiner à partir de plusieurs références, créer mes propres lumières, cela rend l’exercice trop difficile pour le moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *