Anamnèses

La dernière séance à l’atelier d’écriture a été compliquée pour moi. Il fallait écrire des anamnèses, d’inspiration Roland Barthes. Ce sont des fragments de mémoire, rappelant des souvenirs, mais sans lyrisme… Bref, n’étant pas particulièrement nostalgique et aimant écrire avec lyrisme et faire vibrer l’écriture, l’exercice était compliqué (pour moi, comme pour beaucoup d’autres !)

Une anamnèse en BD ?
Continuer la lecture de « Anamnèses »

Vêtement

Septième semaine à l’atelier. Après l’objet et le personnage, nous devions travailler sur le vêtement comme vecteur de souvenirs ou de sensations. Voilà un sujet qui ne m’inspirait guère… Et quand j’ai enfin eu des idées, je n’ai pas eu le temps de les mener (en 45 minutes, je le rappelle). Peut-être pour plus tard ?

Continuer la lecture de « Vêtement »

Des choses

Nouvelle séance à l’atelier d’écriture. On devait s’inspirer de Sei Shonagon, une femme de lettres japonaise et ses « Notes de chevet ». On parle quand même du XIème siècle. Ça fait loin.

Si j’ai connu le passage à l’an 2000, Sei a connu le passage à l’an 1000.
Continuer la lecture de « Des choses »

Un meurtre

Nouvelle session à l’atelier d’écriture. Cette fois, la proposition était en deux temps. Nous devions d’avoir écrire des phrases (entre 1 ou 3 phrases) qui décrivaient un meurtre avec des mobiles futiles. Une fois que l’on avait écrit ces phrases (j’en ai écrit 29), on choisir une des phrases et écrire un texte qui se passerait avant (et présagerait du futur).

Continuer la lecture de « Un meurtre »

Un coup de chaud

Depuis mes vacances suédoises, cet été, un projet littéraire est né, appelé Le Sauna. Au fur et à mesure des semaines, il prend de l’ampleur. Il est temps pour moi de vous en parler un peu plus.

Les lecteurs de mon recueil de nouvelles Chemins détournés le savent, j’aime écrire des récits fictionnels sur mes voyages. Ainsi, l’année dernière, de retour du Pérou, j’avais commencé à concevoir une histoire (et les personnages qui vont avec) se passant sur le Chemin des Incas. Comme c’était ma première randonnée organisée, j’avais de quoi raconter. Mais j’avais ressenti une forme de répétition qui m’avait quelque peu bloqué. La randonnée, la montagne… Quoi d’autre ?

Continuer la lecture de « Un coup de chaud »